Aa+ Aa-

 

Les pluies très importantes survenues en mai 2015 ont fortement dégradé une zone d’instabilité (connue depuis 1914) située au-dessus de la RD 328 à Taninges, lieu-dit La Ravine, et entraîné une succession d’éboulements qui menacent la route.

Depuis, le Département s’est employé à garantir, dans des circonstances particulièrement difficiles, un accès sécurisé à la station du Praz de Lys pendant les saisons touristiques en mettant en place des dispositifs provisoires de protection de la route. En parallèle, il a engagé des études afin de trouver la meilleure manière de sécuriser le site à long terme.

C’est la solution technique d’une galerie pare-blocs qui a été retenue.

Cet important chantier est conduit en deux phases :

  • la première s’est déroulée de septembre 2016 à novembre 2017. Il s’agissait de réaliser les travaux préparatoires à la construction de la galerie (élargissement de la route, ouvrage hydraulique, paroi clouée, mur de palplanches).

  • la deuxième a commencé au printemps 2018 et consiste à construire la galerie.

Calendrier 

À partir de 2021

  • Réalisation des 4* derniers tronçons de la dalle de couverture de la galerie pare-blocs
  • Étanchéisation de la dalle
  • Réalisation d’une chape de béton de protection de 10 cm d’épaisseur au-dessus de celle-ci
  • Pose d’un matelas de matériaux sur la dalle pour la protéger des chocs de blocs pouvant tomber du versant de la montagne
  • Remise en état de la chaussée : pose des bordures et trottoirs de service.
 

Le coût total de l’opération au lieu-dit La Ravine s’élève désormais à 20,6 M€, financés à 100 % par le Département, hors surcoût lié à la crise sanitaire.

Au col de la Ramaz, 3,4 M€ ont été investis par le Département et 150 000 € par la SPL la Ramaz.

L’actualité du chantier :

14 avril - 12 mai, pendant le confinement et en application des règles sanitaires en vigueur :

  • nettoyage du chantier
  •  purge des matériaux accumulés dernière les murs existants
  • pose de grillages de protection provisoires (côté Taninges), sur le flanc de la montagne.

 

Réalisation d’un « tapis de réception » (coulée de béton) en aval de la route (côté Praz de Lys). Celui-ci recevra, une fois la galerie terminée, une partie des eaux pluviales.

 

18 mai - 5 juin :

  • enlèvement des bâches de protection des constructions réalisées l’an dernier
  • approvisionnement du chantier
  •  installation d’un nouveau bâtiment préfabriqué provisoire, permettant le respect de la distanciation sociale sur le chantier.

 

5 juin – mi-aout :

  • construction d’une chambre hydraulique au milieu de la future galerie pare-blocs. Il s’agit d’un local technique situé derrière le mur de protection. Cette chambre servira à l’entretien et au contrôle des drains
  • construction des 35 derniers mètres de mur de protection (côté Praz de Lys), et prolongement de celui-ci par un mur permettant de le relier au dispositif de retenue en béton existant
  •  étanchéisation du mur piédroit, puis pose d’un drain (tuyau) derrière celui-ci et remplissage de l’espace entre le mur et la montagne avec des matériaux drainants
  •  préparation des armatures métalliques de la dalle et assemblage de l’outil coffrant de dalle. Cet outil coffrant, appelé « équipage mobile », servira à la fois d’échafaudage et de coffrage pour chaque tronçon de dalle.

 

Travaux prévus (été/automne)

  • Construction (côté Taninges) de 6* tronçons de la dalle, sur les 10 tronçons que comportera l’ouvrage au total. La dalle tiendra lieu de « toit » à la galerie pare-blocs et sa réalisation sera tributaire de l’évolution de la situation sanitaire.
  • Repli du chantier et réouverture à la circulation pour la saison hivernale.

2019

  • Pose des fourreaux pour permettre le passage des différents réseaux, dont la fibre optique.

  • Poursuite des ancrages des murs du côté de Praz de Lys, à l’aide de tiges horizontales s’enfonçant de 20 à 30 m dans le sol.

  • Construction d’ouvrages hydrauliques permettant l’évacuation de l’eau provenant du versant de la montagne.

  • Réalisation des deux longrines. Il s’agit de poutres qui liaisonnent le haut de chaque pieu (réalisé en 2018), des deux côtés de la route.

  • Réalisation du mur se dressant sur la longrine côté montagne : 85 m réalisés à la date du 4 novembre. Celui-ci soutiendra la dalle qui tiendra lieu de « toit » de la galerie.

  • Réalisation des 25 poteaux, de l’autre côté de la route, qui soutiendront la dalle.

  • Réalisation des 24 murets entre les poteaux.

  • Démarrage des travaux d’étanchéité du mur côté montagne et pose de matériaux drainants entre les murs provisoires (berlinoise, blocs armés et palplanches) et celui-ci.

  • Remise en état de la chaussée et sécurisation de celle-ci avec pose de glissières en béton et plastiques, avant la réouverture de la route.

 

Qu’en est-il du col de la Ramaz ?

Comme l’an passé, en cas d’évènement d’ampleur nécessitant la fermeture de la RD 328 au lieu-dit La Ravine, un itinéraire de substitution pourra être rouvert via Mieussy et le col de la Ramaz (RD308). Un couloir d’avalanche supplémentaire a fait l’objet de travaux de sécurisation, et le remplacement de la paille au niveau des 4 passerelles prévues pour la traversé des skieurs est terminé. Deux panneaux à message variable viendront également renforcer la communication sur l’itinéraire à emprunter. L’un sera positionné à la sortie de Chatillon et l’autre au giratoire de sortie de Saint-Jeoire, vers Taninges.

2018

  • Installation de dispositifs supplémentaires permettant de mesurer les mouvements de terrain sur le flan de la montagne : des extensomètres.
  • Création d’une fosse de récupération au-dessus de la route, afin de piéger et ralentir pierres et troncs d’arbre.

  • Construction d’un mur de protection complémentaire.

  • Construction d’un mur de protection de 45 m.

  • Forage de 40 pieux sur les 75 qui porteront la galerie pare-blocs.

  • Ancrage des murs dans le sol à l’aide de tiges horizontales s’enfonçant de 20 à 30 m dans le sol. 

La route a été fermée à la circulation le 16 avril: démarrage des fondations de la galerie pare-blocs. 

 

La RD 308, habituellement fermée l’hiver entre le col et la station de Praz de Lys pour permettre l’usage des pistes de ski traversant la route, a été aménagée pour constituer un itinéraire alternatif. Afin de garantir tout à la fois la sécurité des skieurs et des automobilistes, le Département a mené des travaux qui ont consisté à :

• poser des rondins de bois positionnés en amont de la route, entre le col et la station, pour protéger celle-ci des avalanches ;

• construire 4 passerelles provisoires, permettant le franchissement de la route par les pistes de ski.

2017

Réouverture de la route à la circulation le 29 novembre, pour la saison d’hiver.

  • Réunion publique le 28 novembre à 18h à Taninges (salle des fêtes) 

Remise en état de la route en vue de sa réouverture :

  • mise en œuvre des enrobés,
  • pose des dispositifs de retenue,
  • réalisation du marquage au sol,
  • mise en place d’un dispositif de drainage en partie haute de la Ravine.
 
Installation d’un système de détection automatique : en cas d’éboulement, des capteurs électriques déclenchent immédiatement un feu tricolore barrant instantanément la route aux usagers souhaitant accéder à la zone. Ce système alerte parallèlement les services routiers du Département afin de permettre une intervention rapide.
  • Réalisation de la paroi clouée aval, (qui supportera la route au niveau de la future galerie pare-blocs) achevée.
  • Réalisation d’un mur de palplanches conforté par des ancrages et d’un mur en blocs armés en vue de contenir les glissements qui pourraient atteindre la route.
  • Réalisation d’un ouvrage supplémentaire de protection.
  • Renforcement de la surveillance topographique et extensométrique (mesure des déformations et des forces) du site.
  • 18 avril : reprise des travaux sous coupure totale de la RD 328 entre le hameau de Fry et le carrefour du Loup Blanc (RD 328/RD 308).
  • Pose de légo-blocs supplémentaires pour protéger la route et maintenir l’accès à la station jusqu’à sa fermeture, le 17 avril 2017.
  • Les 2 et 16 mars 2017 : nouveaux glissements de terrain.

2016

  • Le 16 décembre : réouverture de la route sous circulation alternée par feux.
  • Réalisation d’une paroi clouée provisoire (non prévue initialement) en vue de rétablir la circulation sous alternat pendant la saison hivernale.
  • Fin de l’été : élargissement de la chaussée en prévision de la future galerie pare-blocs et de la construction d’un ouvrage hydraulique permettant l’évacuation des eaux parcourant le glissement.
  • Fin juillet : démarrage des travaux de réalisation du mur de soutènement destiné à supporter la route au niveau de la future galerie pare-blocs.
  • Le 29 juin : réouverture de la route sous alternat et dispositif d’alerte.
  • Mai : Le 30, la commission de sécurité décide de la reprise des travaux d’installation du dispositif automatique d’alerte (engagés courant avril au niveau du premier glissement.)
  • Mesures complémentaires de reconnaissance et de surveillance engagées par le Département qui confirment le mouvement des terrains concernés.  
  • Avril : le 29, la commission de sécurité décide de la fermeture de la route (en concertation avec la commune de Taninges).
  • Investigations de surveillance de la zone d’éboulement et détection de signes visuels caractéristiques d’un second glissement de 500 000 m¹ et installation du dispositif d’alerte.

2015

  • Hiver 2015-2016 : l’accès au Praz de Lys reste ouvert tout au long de la saison, sur route sécurisée.
  • Le Département réalise des études afin de trouver la meilleure manière de sécuriser la zone : la solution retenue est la galerie pare-blocs.
  • Le Département engage, sur la demi-chaussée aval, des travaux de mise en sécurité de la route : pose de blocs de béton superposés sur une hauteur de 3 mètres. 
  • Début mai : Des intempéries particulièrement importantes provoquent un éboulement qui menace la route.
Aa+ Aa-