Aa+ Aa-

Budget primitif 2021

Recettes directes

dep74_bp2021_recettes-reelles.jpg

Dépenses directes

dep74_bp2021_depenses-reelles.jpg

 

L’Assemblée départementale, présidée par Marcel Saddier, a adopté mardi 8 décembre son budget primitif pour 2021 ; un budget de plus d’1 Milliard d’Euros, en augmentation de 5,2 % par rapport à 2020.
Sa construction est marquée par deux évènements majeurs :

La réforme de la fiscalité locale qui transfère, à compter de 2021, la totalité des recettes de la Taxe Foncière Départementale sur les Propriétés Bâties (TFDPB) aux communes, affecte de manière structurelle le modèle économique des Départements. Elle engendre la disparition d’un levier budgétaire, la fin du lien entre ressources fiscales et dynamisme du territoire et la perte d’une ressource stable, remplacée par une recette sensible à la conjoncture économique.

La crise sanitaire, économique et sociale liée à la pandémie de Covid-19, qui touche toutes les économies du monde, a un impact conjoncturel sur les finances du Département. Le contexte macro-économique dans lequel va s’ouvrir cet exercice budgétaire 2021 est moins favorable que l’an passé, avec des indicateurs de croissance et d’emploi fortement dégradés. Les prévisions nationales de croissance en 2020 sont estimées à -11 % du PIB, le déficit public pourrait atteindre 223 Mds € et la dette s’élèverait à 120 % du PIB.

Cette situation incertaine est à la fois susceptible d’engendrer des dépenses exceptionnelles (équipements sanitaires, allocations et actions sociales renforcées…) et de baisser le niveau des recettes départementales notamment les Droits de Mutation à Titre Onéreux (DMTO) et la Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE) sensibles au dynamisme économique.

Le budget primitif 2021 prend en compte ces circonstances exceptionnelles tout en s’inscrivant dans la continuité des actions du Département. Son élaboration repose sur les orientations suivantes :

Côté recettes :

  • Une évaluation raisonnable des Droits de Mutation à Titre Onéreux (DMTO)
  • La poursuite d’une gestion rigoureuse des dépenses de fonctionnement pour préserver l’épargne brute
  • L’adoption d’une politique d’emprunt optimisée mais prudente.

Côté dépenses :

  • Un investissement fort sur le territoire pour favoriser la relance.

Ainsi, le Département renforce son soutien aux communes et intercommunalités afin de participer à la relance de la vitalité du territoire haut-savoyard.
De même, l’accompagnement des publics défavorisés demeure une priorité du Département. Ainsi, dans le domaine social, 2021 sera marqué par la première année de mise en oeuvre de plusieurs dispositifs, notamment en matière de logement et d’hébergement et dans les domaines de l’insertion et de l’emploi.

 
Budget 20211038,5 M€ dont 334 M€ d’investissement

 

 

Aa+ Aa-