Aa+ Aa-

Pour le Département, une occasion de gérer mieux encore sa richesse

10 décembre et pèse quelque 300 M€ d'investissement.

Ce niveau d'engagement doit se confirmer pour les dixprochaines années.
Cette puissance de financement est exceptionnelle et peu de Départements sur leur territoire peuvent revendiquer une telle possibilité. Plus encore, ce budget masque en réalité un moyen extraordinairement riche pour exprimer sa volonté de partenariat avec les acteurs économiques locaux concernés par ces futurs chantiers.
Sur la construction d'un collège par exemple, le Département est en position à la fois de mieux contrôler l’efficacité de la dépense et de permettre à la commande publique de mieux utiliser l’instrument des marchés publics. Cet avantage devrait encourager la collectivité à seconder sa dépense par plus d'impératifs sociétaux : protéger l’environnement, veiller à une meilleure utilisation des ressources et à une plus grande efficacité énergétique, lutter contre le changement climatique, promouvoir l’innovation, l’emploi, l’inclusion sociale et assurer les meilleures conditions possibles pour une offre de services sociaux de grande qualité. Toutes choses qui, en dehors des
compétences obligatoires connues de la collectivité, sont des leviers politiques efficaces et de véritables moyens d'affichage, que le Groupe LR à l'Assemblée revendique
instamment. Si le Département doit toujours acheter au "mieux disant", il doit aussi "faire parler" ses objectifs de politiques
publiques. C'est dire ici que le pouvoir adjudicateur de la collectivité doit mettre en avant une politique d’achat qui lui sera propre et sur laquelle elle sera en situation de communiquer. Cela autorisera le Département à mieux défendre sa double mission de service public et d'intérêt général, et surtout son bien-fondé à pouvoir redistribuer la richesse.

 

Groupe « Les Républicains de Haute-Savoie »

Joël BAUD-GRASSET

François DAVIET

Sophie DION

François EXCOFFIER

Patricia MAHUT

Sylviane REY

 

Aa+ Aa-