Aa+ Aa-

Le sport dans tous ses états

Le nombre de compétitions sportives sur le département se chiffre par centaines. Elles sont souvent internationales. Mais peut-on s'en satisfaire comme témoin de la vie sportive sur le territoire ? La réponse est non. La compétition n'est pas une fin en soi. En revanche, le sport est un formidable moyen qui s'adresse à chacun, et à tous les moments de la vie.

Le sport, comme outil, recèle de fortes potentialités éducatives et sociales, surtout lorsqu'il est utilisé en tant que projet. Le sport, de par les multiples versants de ses apprentissages, est ainsi producteur de sens. On y trouve en effet sa place en tant qu'acteur.

 

Et si on fait ce travail d'extraire le sport de son terrain naturel, c'est-à-dire celui de la jeunesse, alors pourra-t-on élargir encore une dynamique qui ne s'adresserait plus à une seule catégorie mais à la population dans sa totalité : les séniors, les personnes handicapées, la place des femmes, les rapports intergénérationnels, la mobilisation du tissu associatif qui sont autant de destinataires où la matière sportive peut être lue comme une série d'enjeux. Le sport est un lieu d'acculturation qui ne vise pas les victoires seulement comme manifestation de la réussite. Le sport est aussi un moyen démocratique qui conduit l'individu à l'accomplissement de son corps et à sa place dans le monde.

Alors oui aux grandes manifestations sportives, oui à leur diffusion et aux spectacles qu'elles génèrent. Mais à la seule condition qu'elles possèdent chacune leur effet d'entraînement, de mobilisation et de retombées locales et individuelles. En d'autres termes, l'affrontement premier doit rester l'antichambre de la coopération à venir. En faisant de ce milieu de terrain, la vraie signification du mot rencontre.

 

 

Groupe « Les Républicains de Haute-Savoie »

Joël BAUD-GRASSET

François DAVIET

Sophie DION

François EXCOFFIER

Patricia MAHUT

Sylviane REY

 

Aa+ Aa-